Ingénieuse.chLa technique, un défi au féminin

Un semestre d’Erasmus

Entretien avec une étudiante participant au programme Erasmus à la HEIG-VD

Par notre ambassadrice Antonine Baert-Yue, étudiante en Génie de l'Environnement

Elisa est étudiante en topométrie à l’Institut National des Sciences Appliquées (INSA) de Strasbourg. Elle vient de réaliser un semestre en Erasmus à la HEIG-VD et nous étions camarades de classe. Dans cet entretien, elle nous raconte son aventure.

Pourquoi as-tu choisi de partir en échange ?

J’avais déjà passé trois ans dans le même établissement et avec souvent les mêmes enseignants. Je commençais à avoir envie de vivre ailleurs pour voir du pays et rencontrer de nouvelles personnes. Cela dans l’optique de devenir autonome et de pouvoir m’adapter à un nouvel environnement.

Pourquoi la HEIG-VD en particulier ?

J’ai tout d’abord choisi d’étudier en Suisse car il y a une réputation d’excellence. La HEIG-VD avait un programme correspondant bien à mon cursus. De plus, j’avais discuté avec un ancien étudiant parti là-bas qui avait énormément apprécié son semestre en Suisse et m’avait vendu le concept.

Antonine Article 2 Entrons dans le vif du sujet : les femmes dans les études d’ingénierie. Quelle était la proportion d’étudiantes dans ton école en France ?

Il  y a environ 40% d’étudiantes et 60% d’étudiants. Dans la filière bâtiment, les proportions sont égalitaires. Je dirais même qu’il y a un peu plus de filles en génie civil, ce qui m’avait étonnée au début.

As-tu remarqué des différences de traitement ?

Au niveau de l’enseignement, il n’y a pas de réelle différence de traitement entre les filles et les garçons, sauf lorsqu’il s’agit de porter des appareils lourds. Pendant mon stage de géomètre sur le chantier, j’ai en revanche pu remarquer que les femmes étaient souvent ignorées voire dénigrées par le personnel. Heureusement, de plus en plus de jeunes femmes s’engagent dans des études de géomatique, ce qui fera changer la dynamique.

Quelle est la proportion d’étudiantes dans ta classe à la HEIG-VD ?

Il y a 4 filles sur un total de 25 étudiants dans ma classe de géomatique, soit 16% de filles seulement. Je n’ai pas non plus remarqué de différences de traitement entre les étudiants.

Qu’as-tu apprécié et moins apprécié dans ton séjour ?

Je dirais que le seul désavantage est le coût de la vie qui est particulièrement élevé en Suisse. Mais globalement, nous avons été très bien accueillis par les étudiants de la HEIG-VD et nous avons pu facilement nous intégrer grâce aux activités organisées par le bureau des relations internationales notamment: visites, excursions, soirées… Cela m’a permis de rencontrer et nouer des liens avec des nouveaux étudiants. Les professeurs étaient également très sympathiques et proposaient souvent leur aide.

Antonine Article 2 Photo Elisa Quels conseils donnerais-tu à des étudiant-e-s souhaitant partir en échange comme toi ?

Je les encourage vivement à postuler pour un Erasmus, c’est une expérience unique ! Plus concrètement au niveau de la démarche, je conseille de choisir ses cours suffisamment à l’avance. Il ne faut pas hésiter à contacter les personnes sur place pour se renseigner sur le contenu, par exemple. Une fois sur place, je trouve important de faire toutes les activités proposées pour les étudiants car cela permet de bien s’intégrer.

En espérant que cette interview vous motivera à partir en échange !

Si tu souhaites en savoir plus sur les métiers de l'ingénierie et de l'architecture, je t’invite à visiter nos pages Facebook et Instagram afin de suivre mon quotidien et celui des autres ingénieuses. 

Contact
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Lire les mentions légales ok