Ingénieuse.chLa technique, un défi au féminin

Les yeux plein d'étoiles: la première image d'un trou noir

En avril 2019, la jeune scientifique Katie Bouman et son équipe ont réussi à prendre la première photographie d’un trou noir. Notre ambassadrice Gwendoline Erard revient sur cette réussite.

En avril 2019, quelque chose de fabuleux s’est produit. L’humanité a réussi ce qui n’avait jamais été accompli auparavant : elle a pris une photographie d’un trou noir.

Pas si compliqué me direz-vous ? Et pourtant !

En effet, un trou noir est un corps céleste si dense que son champ gravitationnel empêche toute forme de matière ou d’ondes (lumière incluse) de s’en échapper. Difficile donc de prendre une photographie de quelque chose que l’on ne peut pas voir.

Cependant, une équipe de deux cents scientifiques a contourné ce problème. En avril 2017, un réseau de télescopes a été fixé sur un trou noir se trouvant au milieu de la galaxie Messier 87, à quelques 54 millions d'années-lumière de la planète Terre.

Depuis ce moment, l’équipe a travaillé sans relâche à traiter cette masse de données et à lui donner un sens. Il y a quelques mois, il a été possible de découvrir le fruit de leurs efforts.

Photo Trou Noir Article Ambassadrices Cette découverte a fait le tour de la planète et la version des médias est restée assez uniforme. Une chercheuse postdoctorale du Massachusetts Institute of Technology, Katherine Bouman, a été déclarée responsable de la découverte, l’équipe qu’elle dirige ayant développé l’algorithme permettant de décrypter et mettre en forme toutes ces données.

Cependant, même si Katherine Bouman s’est retrouvée élue par les médias, c’est une équipe de  deux cents scientifiques qui a travaillé durant deux ans sans relâche pour obtenir ces résultats. Pas une seule personne. Katherine Bouman a participé à l’écriture d’un des algorithmes qui a servi à traiter et donner sens à ces données, certes, mais comme tellement d’autres.

La jeune chercheuse a elle-même souligné sur les réseaux sociaux : «Not one algorithm or person made this image». Et c’est là qu’on admire encore plus une si jeune scientifique, sous la lumière des projecteurs, qui tient à rendre honneur à toute l’équipe qui a travaillé avec elle si dur ces dernières années et ce, malgré les versions médiatiques la mettant en avant.

Katherine Bauman et son équipe sont un bel exemple de réussite pour toutes celles et ceux que les domaines scientifiques intéressent.
Et j’espère qu’on continuera à parler d’elle, de son équipe et de ses prochaines découvertes. Que les petites filles aussi tournent la tête vers le ciel, les yeux pleins d’étoiles, sachant qu’elles aussi, elles peuvent y arriver.
 

Contact
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Lire les mentions légales ok